La médecine de l'habitat

La Geobiologie

 

Étymologiquement, la géobiologie est l'étude de la vie de la terre. (geo : terre ; bio : vie ; logos : étude, science). Le mot est récent, quelques décennies d'existence, mais la discipline est ancestrale et universelle au sens où elle était connue et pratiquée par les bâtisseurs des cathédrales, par les anciens chinois sous le nom de Feng shui, par les Indiens de l'Inde antique sous le nom de "Vastu shastra" et par nombre de civilisations anciennes : les romains, les grecs, les égyptiens, les celtes ou les amérindiens.   

 Pour les Anciens, la géobiologie a d'abord été l'étude de l'influence du sous-sol. Étant proches de la nature, ils possédaient aussi une sensibilité plus développée pour en  ressentir les influences. Ils ont découvert ce qu'on nomme aujourd'hui : réseaux telluriques, courants telluriques, vortex et cheminées cosmo-telluriques, courants d'eau souterrains et toutes les influences du sous-sol, mais aussi des rochers et des montagnes, des cours d'eau, des forêts et des grottes et finalement de tout leur environnement naturel. Nous verrons plus loin que ces influences sont de 2 sortes : énergétiques et psychiques.  

La médecine de l'habitat

Ensuite, ils ont appris à les utiliser et à les modifier : les menhirs, les dolmens, les cercles de pierre (cromlechs), les chambres  souterraines, prototypes des temples et des églises, firent leur apparition. La manipulation des réseaux telluriques permettait de construire des barrières énergétiques hostiles autour des fortifications pour affaiblir physiquement et moralement les ennemis ; un cachot construit sur une zone fortement dynamisante privait de sommeil les prisonniers de guerre ; un feu (probablement ritualisé) alimenté au croisement de deux réseaux telluriques importants pouvait équilibrer l'influence du sous-sol de toute une cité.

Avec la naissance de l'architecture, naquit l'étude de l'influence des formes et des proportions. À l'influence du sous-sol, s'ajouta l'influence des constructions. La géobiologie devenait une science complexe capable d'apporter le bien-être et l'harmonie dans la cité, de soulager et de guérir, de relier les hommes aux dieux, mais aussi de manipuler les consciences. La géobiologie des Anciens était l'apanage des chamanes, des guérisseurs, des prêtres, des initiés.  

Plus près de nous, nous avons constaté que les villas romaines, tout comme les églises romanes ou les cathédrales gothiques et finalement tous les sites sacrés anciens, sans exception, étaient construits en fonction des lois de la géobiologie. D'ailleurs, la plupart des lieux de culte de notre histoire ont été installés sur des sites sacrés plus anciens. En France, la cathédrale de Chartres représente l'un des meilleurs et des derniers exemples. Ensuite, peu à peu, ces traditions s'estompèrent et finirent par disparaître.

Ce n'est qu'il y a une cinquantaine d'années que ces connaissances ont refait surface, avec probablement le premier pionnier occidental, le docteur Ernst Hartmann à qui l'on doit d'avoir redécouvert le réseau tellurique qui porte son nom. Ainsi, la géobiologie traite des influences et non des propriétés physiques. Nous pouvons faire ici une parenthèse pour cerner un peu mieux cette notion d'influence. Ce mot possède deux sens : un sens direct, toujours en relation avec le Vivant et le Conscient, qui est inexistant dans le vocabulaire de la Science et un sens indirect.

Les influences d'un objet, d'une forme, d'une habitation, d'une personne, d'un cristal, d'une plante sur les êtres vivants ne doivent pas être confondues avec les propriétés physiques (acide, magnétique, catalytique, etc.) d'un corps ou les propriétés de médicaments. Une influence directe produit une atmosphère, une ambiance et modifie la vitalité et la santé, la pensée et le comportement. Comme la présence d'un grand arbre.

Mais si l'on parle de l'influence de l'arbre en pensant à l'ombre qu'il projette sur la maison, la rendant plus froide et plus humide, nous reconnaissons la propriété physique. Quand nous parlerons ici d'influence, ce sera toujours sur les organismes vivants et le psychisme. La Science, en restreignant son champ d'étude et d'application à la matière, nie la notion d'influence comme nous l'entendons et évacue son existence en parlant d'expérience subjective et irrationnelle, de la même façon que le supra-sensoriel et le mysticisme sont rangés dans le pathologique.

Mais nous avons le droit et le devoir de défendre d'autres représentations de la connaissance et de l'expérience humaine, ne serait-ce que parce que ces représentations sont ancestrales, universelles et qu'elles construisent et grandissent l'être humain.

Source: savitri.fr

 

 

Navigation
Temoignages

 "A ma retraite, je quittais une grande ville pour la campagne et le temps
d'adaptation fut difficile.
Grâce à la Kinesiologie, je ne suis pas tombée en dépression et j'ai
retrouvé mon énergie.
Durant deux ans environ, à raison d'une séance mensuelle j'ai retrouvé
un équilibre sans prendre de médicaments.
Grâce à la douceur de Mme Massé, durant les séances, son écoute et ses
pratiques pour vous remettre votre énergie en place, je me suis sentie
nettement mieux.
Les effets bienfaisants se font ressentir assez rapidement, ça vaut le
coup d'essayer.
Je la remercie pour tout cela." Anne.

"Je remercie Claudine Massé pour son aide durant les moments difficiles que je traverse afin de mieux gérer mon stress, mon hyper-émotivité, les douleurs provoquées par la maladie. Son réel soutien au travers des
différentes techniques pratiquées avec une nette amélioration de mon état. Je lui suis reconnaissante pour cela et pour son écoute."
Isa.

 Fédération de F.F.K.S      

  Http://www.ffks.fr

 

   Bio et Bienêtre

bio et bienêtre

 

 

   Site Crée par : 

Créations-First

 Votre Partenaire   Communication